Frère et soeur

Publié le par Audy Lan

Frère et soeur

Les relations familiales sont parfois complexes, c'est sans doute pour ça que j'idéalise les relations noués.

Je suis une grande soeur, j'ai été fière de l'être, puis ça m'a passé parce qu'il était collant et que j'étais "une grande", puis c'est revenu et je pense pouvoir dire qu'on est relativement proche.

Alors en faisant un deuxième, j'ai eu pas mal d'interrogations, sur leur place à chacun, sur leur complicité, sur le peu d'écart.

Crapaud a toujours été très demandeur de contact et très protecteur. A peine entré dans la chambre d'hôpital, il s'est tourné vers "la petite soeur", a voulu la prendre, j'ai de belles photos où il reste près, où il la tient (sous haute surveillance bien sur). C'était gagné.

Crapaud la surveille tout en la martyrisant un peu, il faut dire qu'il peut être très brusque. Et elle, elle le regarde avec des yeux admiratifs, c'est son héros. Son premier ci de joie ("hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii") c'était pour lui, elle s'agite frénétiquement quand elle le voit le matin, d'ailleurs il vient la chercher, souvent avant moi, il se met parfois dans son lit, lui enlève sa gigoteuse et joue.

Et il y a ces moments, épuisants, où ça bascule, où il lui fait (un peu) mal, où il se sent jaloux ("maman, moi les bras"), où elle lui prend ses jouets (et inversement, crapaud trouve que les jouets de sa soeur sont mieux que les siens).

Ces moments où ça hurle parce que la petite lui a "cassé" quelque chose

maman!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mon garaaaaaaaaage (larmes inclues dans les cris)

maman!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mon garaaaaaaaaage (larmes inclues dans les cris)

Là il faut intervenir, être le parent-arbitre, calmer le "baffoué", sermonner le "fautif", tenter de les séparer parfois. Je souhaite qu'ils soient proches, mais indépendants également.

Mais ensemble, ils sont si beaux, il y a cette aura fraternelle, non seulement ils se ressemblent mais les voir rire aux éclats, les voir se fixer et jouer ensemble c'est une fierté, une grande réussite. C'est au quotidien un mélange de joie, de fatigue et d'amour.

Car c'est là la véritable réusiite, qu'on s'aime tous autant.

Et il m'arrivve d'espérer et d'imaginer qu'ils restent soudés en grandissant, qu'ils se chamaillent un peu mais qu'il la protège, qu'elle l'aide, qu'ils se soutiennent.

Et comme on dit "l'amour ne se divise pas, il se multiplie" <3 h <3 g

Frère et soeur

Publié dans blog maman, famille, mes-enfants

Commenter cet article