Direction CERZA

Publié le par Audy Lan

Direction CERZA

Mon affection pour le CERZA remonte à l'adolescence, j'y allais déjà il y a 15 ans, et depuis non seulement j'y vais 1-2 fois par an, mais j'y ai emmené tout mon entourage.

C'est en partie grâce à leur travail que je me suis intéressée aux animaux, à la PA et que j'ai eu envie de suivre une formation sur les animaux sauvages. Je rêve toujours d'ailleurs d'y travailler un jour, qui sait, les rêves c'est gratuit...

Alors, il était évident que je ferais découvrir le parc à mes enfants. Crapaud y est allé 3 fois,chouchounette 1 fois(mais bon, elle est vraiment trop petite cela ne compte pas). Je souhaite sincèrement qu'ils apprécient la nature et ses merveilles autant que moi.

Je précise que je dispose au fil du temps de photos plus jolies, mais par soucis d'honnêteté je poste uniquement celle de la journée concernée.

Pour info, CERZA C'est un parc zoologique, cette notion est extrêmement importante pour moi. En occurence ils participent à des programmes de conservation, de sauvegarde et ils recueillent des animaux sauvages "non désirés" car faciles à reproduire (comme les girafes,les zèbres, les maki, les loutres).

Autant j'aime la vie sauvage, autant je suis consciente de la difficulté des choses, et je suis reconnaissante à certains établissements de nous offrir la chance d'observer les animaux en pleine nature (oui, en nature, car ils sont dans de grands espaces) et de permettre peut-être à l'avenir de conserver des espèces qui sont plus que menacées dans la "nature".

Cela faisait 6 mois, que nous n'étions pas venus, et cela a bien changé, ils ont nivelé le terrain, ils ont effectué quelques changement qui sont profitables aux bêtes et aux visiteurs, un bon point.

Crapaud se rappelait de sa dernière visite, il parle souvent des girafes, et surtout des "oiseaux sur la tête à mamy", oui, des loriquets s'étaient posés sur la tête de ma belle-mère dans la serre, un super souvenir.

Il faisait merveilleusement beau ce vendredi, presque trop chaud, il y avait du monde mais pas comme en été où c'est surpeuplé.

Voici le plan,

il est sur le site, mais c'est celui de l'année dernière

il est sur le site, mais c'est celui de l'année dernière

On a commencé par l'enclos des pandas roux, j'adore cet animal, il est beau et tendre. Le parc peut se féliciter d'avoir déjà 2 naissances à son actif, alors qu'ils sont là depuis peu, c'est qu'ils s'y sentent bien.

Direction CERZA
que c'est beau

que c'est beau

Puis, nous nous sommes dirigés vers le nouvel espace, celui des loutres, il y avait une animation-repas. C'est ça aussi que j'aime, je connais l'importance du medical training et de la "satisfaction public" mais chez eux ça reste simple, des animations repas, pas de spectacle pour les yeux, pas d'utilisation des animaux à des fins commerciales.

Comme il y avait peu de monde, on a eu les soigneuses pour nous tout seuls. Bon, crapaud n'était pas super intéressé par les explications sur l'habitat de la loutre d'Asie, mais moi oui alors...

Direction CERZA

Juste après il y avait le goûter des lions, nous sommes donc passés par la petite ferme avec les "biquettes" voraces, et surtout des petits, comme poupou a dit, ils ne sont pas vieux, l'un d'entre eux était encore "sali"

Direction CERZA
Direction CERZA

l'enclos des lions dispose de cette innovation d'il y a environ 2 ans, une hutte souterraine où on peut les observer, je suis toujours impressionnée par ces félins, extrêmement imposants, au pas lourd et déterminé, quand on en est proche, voir leur énorme patte c'est troublant.

Et je vous laisse avec mon fils qui entendant messire le lion "rugir" (c'est plutôt un souffle pour marquer son territoire) a dit tout au long de notre journée "le lion il est pas contente,pas contente du tout".

Direction CERZA
je vous rassure, crapaud n'a pas servi de goûter, nous sommes dans un sas vitré

je vous rassure, crapaud n'a pas servi de goûter, nous sommes dans un sas vitré

Il était l'heure du "j'ai faim" alors on est retourné à l'entrée, en chemin on a fait un coucou à mes amis les cochons d'inde, ils en ont depuis toujours et j'adore ces petites bêtes.

Puis, petit passage par la serre tropicale, je n'y reste jamais longtemps car l'atmosphère y est un peu étouffante (bah oui, c'est tropicale...), mais vous pouvez y voir, des poissons, quelques serpents, des chauve-souris, des tortues, des aligators...

Il y a aussi une petite salle avec des rongeurs nocturnes.

Direction CERZA
bonjour, bonjour, on ne fait que passer

bonjour, bonjour, on ne fait que passer

Après un bon repas (vous pouvez manger sur place, mais ressortir sur l'aire prévue à cet effet pour un pique-nique), c'était l'heure du "petit train". Cest une bonne attraction, surtout pour les petits (crapaud le réclamait depuis notre arrivée), et ça permet de voir des endroits difficlement accessibles.

Cette année, ils avaient changé la bande-son, il faut dire que pour les habitués comme moi, on la connaissait presque par coeur ("mais dis-moi Xavier, est-ce des..que l'on aperçoit là-bas"). C'est parti pour le safari-train, la bande démarre "Je suis bidule, chasseur de tigres""...GLOUUUUUUUUUUUUPS. J'ai équarquillé les yeux, quelle drôle de drôle d'idée, même si la voix dit que ce n'est plus le cas, quel mauvais exemple pour les enfants facilement impressionnables qui vont retenir plus facilement "chasseur de tigre" que "je protège désormais la biodiversité".

Le trajet en lui-même n'a pas trop changé, il passe derrière les enclos, ce qui permet de voir les animaux qui ne sont pas visibles par le parcours pédestre.

Et surtout, on termine par l'immense plaine Africaine, où se côtoient autruches, rhinos, girafes et quelques cervidés.

Direction CERZA

Je précise qu'à ce moment, nous étions déjà fatigués, et qu'il nous restait les 2 circuits.

Je rend hommage d'ailleurs à mes vieilles bottes, qui n'ont pas survécu...

Il y a 2 circuits, nous avons commencé par le jaune, soit plaine d'Asie, il faut compter environ 1h30 pour l'effectuer.

Nous avons commencé par les rhinocéros indiens (un peu leurs mascottes), les singes, puis les tapirs. Ensuite, on a un peu grimpé pour rencontrer les ours à lunettes, j'adore leur enclos, qui non seulement est immense (il faut parfois être patient pour les voir) mais bien aménagé pour ces ours grimpeurs.

on sent que la vie est dure

on sent que la vie est dure

à l'aise

à l'aise

Juste à côté il y a les loups blancs, c'est rare de les parcevoir, heureusement pour eux, ils ont de quoi se cacher,encore une fois il faut savoir être patient.

En face, il y a la plaine des chameaux, en général, ils se promènent au loin, là ils étaient tout près, c'était la première fois que Mr les voyait aussi bien.

Direction CERZA

Juste sur le côté, il y a une autre plaine, une Américaine, avec des bisons, et des chevaux. Après il faut marcher pour accéder aux territoires des guépards, ils en ont 4, séparés hors période de reproduction. Je crois savoir qu'il est diffcile de faire reproduire des guépards, et également difficile de les faire vivre en captivité...

Direction CERZA
on regarde la copine?

on regarde la copine?

Puis, on a vu les ours, encore un animal que j'apprécie particulièrement, et surtout c'est au tout début du cerza, quand ils étaient installés à l'opposé, que je me souviens de cette affiche "ces ours proviennent d'un cirque, ne pas applaudir pour ne pas leur rappeler ce passé douloureux" ou quelque chose comme ça, alors même si ce ne sont plus forcément les mêmes, j'éprouve une certaine tendresse en les regardant, car oui c'est aussi à ça que servent les parcs.

Direction CERZA

Et là, attention, espace du tigre blanc. Le tigre blanc, c'est toujours exceptionnel à voir, puisque cette espèce n'existe pas en nature, leur gène récessif leur assurant une mort certaine. Le tigre, c'est comme le lion, ça me fascine. Et encore une fois, une tendresse nostalgique, il y a une bonne dizaine d'année, je me souviens y avoir été, et il y avait une portée,juste sous la passerelle d'observation, une maie très grande s'était penchée et avait pu m'avoir une incroyable photo de la petite famille...

Direction CERZA

Il nous reste encore un peu de chemin, la terre des kangourous, d'autres tapirs et surtout l'île des gibbons. C'est une espèce extrêmement menacée. Ils ont un cri extrêmement puissant, ne serait-ce que quand ils jouent.

ça se voit mal, mais crapaud observe un gibbon, qui lui s'en fiche et mange des pousses

ça se voit mal, mais crapaud observe un gibbon, qui lui s'en fiche et mange des pousses

Et voici la dernière plaine, celle de la cohabitation entre nandous, capybaras et alpagas

Direction CERZA
c'était la première fois que je les voyais nager

c'était la première fois que je les voyais nager

Direction CERZA
Direction CERZA

Nous étions épuisés, il nous restait la volière des aras. Je ne suis pas fan des oiseaux en volière, mais si je veux tout faire découvrir à mon fils, je trouve ça logique d'aller partout

Direction CERZA
Direction CERZA

C'était l'heure du goûter des girafes, nous sommes allés au circuit rouge (environ 1h de marche) nous écrouler dans le promontoir sur la plaine africaine.

C'est une nouveauté depuis l'année dernière, plusieurs fois par jour, des soigneurs nous parlent des girafes, et nous permettent de les nourrir, avec précautions, et sans les toucher, ce que je trouve logique et respectueux.

Crapaud a a-do-ré, je pense qu'il est fan des girafes, il en hurlait de rire et de joie

là il fait encore son timide

là il fait encore son timide

Direction CERZA

Je dois avouer à grand regret qu'on a fait cette partie au pas de course, il commençait à être tard, et bien que ça ne me dérange pas du tout de me faire enfermer à l'intérieur, je pense que crapaud n'aurait pas apprécié.

Donc, on peut y voirdes hyènes (nouvel enclos, nouvel agencement pour les voir), les hippopotames pygmés, les panthères, les zèbres, les maki catta et vari (j'adore les makis catta, ils sont mignons et victimisés naturellement par les varis, ils ont tout de sympathiques), les potamochères et les geladas.

Au milieu, il y a les lycaons, des canidés méconnus, et on a eu la chance de bien les voir.

Direction CERZA

Encore une belle journée. Nous avons presque tout vu.

Mon coeur y était moins que d'habitude parce qu'une partie était resté avec la chouchounette, que nous avions laissé à mes beaux-parents, et elle me manquait...

Je maintiens que je continuerais à y venir, tant qu'ils correspondent à cet idéal de protection et de conservation.

L'année dernière, poupou m'a offert pour notre anniversaire un week-end sur place, en zoobservatoire, j'en garde un merveilleux souvenir, j'étais comme une enfant selon lui, et je pense que c'est à refaire avec les enfants, voire même d'en faire une tradition (tout les 2 ans, pourquoi pas?).

Si vous passez en NORMANDIE, dans le Calvados, que vous aimez la nature et/ou que vous avez des enfants, c'est à faire. J'ai laissé un lien-texte au début de l'article.

Publié dans blog maman, loisirs, sorties, famille

Commenter cet article