Les principes...avant et après

Publié le par Audy Lan

Les principes...avant et après

Au tout début du blog j'en avais un peu parlé ici, je trouvais ça intéressant de faire un point complet.

Avant d'avoir des enfants, on regarde les autres se débattrent avec leur progéniture, un peu amusé, ou désaprobateur et ça nous aide à nous projeter.

On établit une future ligne de conduite qui révèle nos valeurs.

Petit florigège de mes principes de nullipare et décryptage de la multipare que je suis devenue:

-PAS DE TETINE Oui parce que la tétine ça abîme le palais, il y a l'accoutumance et quand il faut l'arrêter bonjour le calvaire, donc non merci. Mais voilà, vous rentrez de la maternité avec un petit être qui hurle pleure sans motif apparent, les cris d'un nourisson donne envie de s'arracher l'utérus, les câlins, les tétés, le dodo rien n'y fait, vous n'avez qu'une envie, qu'un objectif, retrouver le silence. Et là, tentation absolue, vous vous souvenez que vos amies pour rigoler vous avaient offert un pack de tétine. POP. Silence (interrompu par bruit de tétouillage). Bénie soit cet engin.... Pour la petite histoire, j'ai tenu autant que j'ai pu à chaque enfant, sachant que c'est réservé au sommeil (ça marche plus pour G que pour H qui tétouillait en journée jusqu'à 1an)

-PAS EN PERMANENCE DANS LES BRAS je ne vais même pas commenter, il pleure on l'attrappe et on le cajole, faut en profiter, dans quelques années ils ne voudront même plus qu'on les touche. Je dirais juste que je fais attention de les prendre plus pour leurs besoins à eux que le mien

-PAS DE CODODO dormir avec son enfant... Et la vie de couple? Mon lit c'est MON lit! Et l'espace personnel? Et les limites à instaurer? Alors, quand on devient parent, l'espace personnel, on oublie (même aux toilettes), le don de soi et de chez soi est total. Et effectivement, je ne fais pas dormir les enfants avec moi MAIS quand ils sont malades ou insominiaques pour mon propre repos, je les prends avec moi, et contre moi (pitié, dieu matériel, envoies moi un king size pitiiiié). Et franchement, je savoure. De toute façon, quand j'allaitais, il fallait bien trouver une solution pour ne pas avoir à se lever complètement (si je me lève je ne me rendors pas), c'est pour notre bien à tous en fait. Si si...

-ON NE CEDE PAS ah aha ah ah elle est bien bonne celle-la, encore une fois sans commentaire de la moi-nulli. Même s'il est évident que non on ne cède pas à tout, que oui nous on est ferme, vous n'avez jamais entendu le cri strident de la chouchounette en fureur (c'est injuste pour H d'ailleurs). Exemple parfait d'hier à la plage, G piquait une crise en poussette parce que du haut de ses 14 mois, elle a décrété que se faire transporter était has been et qu'elle est aussi grande et forte que son bipède de frère alors c'est la marche ou rien. On a tenu, quelques minutes, et puis...

Alors on a nos limites, non on n'achète pas tout ce qui est "oh c'est cro bien fais moi paisir!!!!!!" faut pas trop pousser maman dans les transats

-PAS DE TELE La télé c'est LE mal absolu, c'est violent, franchement pas intelligent (on en parle de la redevance pour la m... diffusée?) et je veux qu'ils se développent. Et puis la marmotte elle met le chocolat... On a lutté, bravement, et puis H a commencé à vouloir faire le ménage avec moi (donc à tout renverser et à marcher dans "le mouillé") et là, j'ai inoqué le grand tchoupi et ses copains, c'est pas tout le temps et je contôle ce qu'il regarde mais ça me laissetoute latitude pour utiliser des produits potentiellement nocifs (là ça sèche, chouchounette dort, crapaud regarde l'âge de glace...)

-ON N'ELEVE PAS LA VOIX parce que les pauvres petits, ce n'est pas très pédagogique, ça ne sert à rien. Tout à fait vrai, mais on est humain, on est énervé, dès fois non, le jour où on l'est forcément ça vire vite en "aaaaaaah mais qu'est-ce que c'est que ça!!!!!!!?????" (sceau renversé au milieu de la salle, fouilli quand on vient de ranger, pillage de l'armoire nourriture etc...)

-ON EST PLUS QUE MAMAN je suis une femme, une amie, une travailleuse et je compte le rester.

Alors là c'est un mini fierté parce que je sais faire la part des choses.

En réalité je suis branchée "mama" toute la journée, h24, mais je me contrôle, je ne parle pas que de mes enfants (mais si vous me posez une question sur eux, je ne vais pas vous lâcher), je sors en société et me conduis en parfaite adulte (même si je ne pense qu'à eux dans ces moments-la). Je continue à m'occuper de mon petit monde avec empathie et bienveillance, même si je l'avoue cette partie commence à être mise de côté.

-PAS DE BAIN EN COMMUN parce qu'avant d'avoir des enfants j'avais une notion très basique de l'intimité et que je trouvais ça étrange, voire malsain.

Quand on est parent, on veut gagner du temps et des sous, alors oui au bain commun, en plus, c'est une nouvelle forme d'intimité, un moment à partager peau contre peau. Moi qui n'aime pas forcément leur donner le bain, j'adore les avoir avec moi, et il suffit de les voir se battre pour savoir lequel ira avec maman, ou de voir miss titounette retirer tant bien que mal ses affaires pour être sure de me rejoindre, alors que ce n'était même pas prévu....

Alors, et vous?

Publié dans blog maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Calouve 20/11/2015 21:08

Je me retrouve bien dans ce que tu racontes! (Sauf le codifié, comme veux pas ;))

veux pas 15/09/2015 13:15

J'avais exactement les mêmes principes que toi et ils sont presque tous tombés ^^ . Sauf le cododo mais c'est parce qu'elle ne supporte pas être allongée avec nous lol.

Audy Lan 15/09/2015 19:30

chuuut fallait pas le dire lol ^^