4 ans

Publié le par Audy Lan

4 ans

Mon crapaud, mon premier et mon tout, l'Amour de ma vie, ma plus belle histoire...

Ta maman est triste aujourd'hui. Tu as 4 ans. Déjà... Je t'ai tenu contre moi il y a déjà bien longtemps, tout passe, l'Amour seul reste. Mon Amour pour toi est figé là dans ton coeur, il coule dans tes veines et remplit ta tête lorsque tu es content.

Tu as toujours été merveilleux, le premier enfant parfait, celui qui nous faisait comprendre ce dont il avait besoin quand il en avait besoin. Et sans trop me vanter tu étais si beau, tu l'es toujours avec tes grands yeux bleus, ton visage si lisse et bien dessiné, tu es aussi je le crois intelligent, pas forcément cette intelligence scolaire, mais je te sais curieux de tout, combien d'enfant de ton âge préfère tracer des lettres plutôt que de jouer ou de faire un dessin? Et il y a tout ces "pourquoi", on tente d'y répondre le mieux possible, quand ça ne nous agace pas trop.

Car tu parles, mon dieu ce que tu parles, du matin au soir je crois bien que tu ne t'arrêtes pas, et comme tu ne fais plus la sieste ça peut sembler long. Des remarques d'enfant, pleine de sincérité, des remarques de grand. Tu n'aimes plus qu'on te dise que tu es grand car la maîtresse a trop dit que tu étais un petit. Tu as aussi cette intelligence sensible, celle des sentiments, de l'empathie, de la tendresse. Tu dis "je t'aime", surtout quand tu veux obtenir quelque chose.

Tu es très sociable, je ne sais pas d'où ça vient. Tu as eu un copain cette année, malheureusement pas à l'école, ça me fend le coeur quand je t'entends dire "unetelle m'a dit non pour jouer, untel m'a poussé".

Je peux te faire des calins, tu veux bien, et des bisous, tu veux aussi. Un jour, il faudra que j'arrête. Heureusement ça ne risque pas de t'embarasser à l'école, tu files droit à ta classe sans te retourner. Toujours si autonome.

Et parfois, tu pars dans des crises de colères totalement démentes. Tu me hurle que "non j'ira pas à l'école cet aprèm, je veux pas dormir je veux pas". Mon petit chéri, un jour ton unique souhait sera de faire la sieste contre ton enfant. Tu cries beaucoup, de joie comme de colère. Contre ton père, la moindre de ses demandes finit en crise.

Mais tu nous aides, tu es incroyablement serviable, ton pèr commence justement à te prendre pour aller chercher le bois.

On t'en demande beaucoup je pense. Et quand on te dis c'est bien tu es fier.

Ta maman est contente aujourd'hui. Tu as 4 ans... Tu vas bien, tu es beau, tu évolues bien, pas mal de choses en avance, certaines non acquises mais je ne m'en fais pas pour toi.

Aujourd'hui c'est ton jour, qu'on va passer en famille, tout les 4, pour célébrer ta naissance, pour célébrer cette définition du mot famile, moi qui n'y croyais pas, moi qui n'en voulais pas et n'en avais pas besoin. Jusqu'à toi. Jusqu'à vous.

Ma force et ma faiblesse.

Ta maman qui t'aime fort fort fort, profond comme les océans, fort comme les montagnes, grand comme le monde.

Publié dans blog maman, mes-enfants

Commenter cet article

CDFA 06/04/2016 14:13

Que tu écris formidablement bien ma chérie ! J'aime toujours autant te lire ❤

Audy Lan 06/04/2016 19:40

merci ma chérie :)

Maman Cinglée 05/04/2016 08:07

Très beau! J'adore à quel point tu arrives à définir, décrire ton fils... C'est ça au final être une maman je pense. Connaître son enfant presque sur le bout des doigts... Magnifique!
Bon anniversaire à ton petit loulou!

Audy Lan 05/04/2016 18:24

merci pour lui.
Je n'arriverais jamais assez à faire passer ce que je ressens en fait ;)