Etre parent c'est...

Publié le par Audy Lan

Etre parent c'est...

Se sacrifier.

Allons, tout de suite les grand mots. Je ne parle pas ici de se couper un bras, de se laisser mourir, bien que je ne doute pas que beaucoup de parents le feraient pour aider leur enfant, lui redonner la santé par exemple.

Mais quand même notre vie parentale est jonchée de petits moments de dons, que l'on accepte plus ou moins facilement.

-On renonce à notre corps de déesse. Je ne compte pas ici ces mamans qui sont canons naturellement. Non, je parle de nous mesdames, qui avons mis 30 ans à trouver notre poids idéal, qui avons une garde robe sophistiquée, des ongles solides, une coupe tendance et un visage apaisé, nous qui avons porté 8-9 mois un petit être qui a fait exploser notre ventre, laissé le meuble en piteux état après le passage. Perte de cheveux, prise de poids, allure négligée... Mais c'est pas grave voyons, il est en bonne santé et vous sourit béatement... (ps: perso mes vergetures je les garde, relique de leur passage)

-On devient ermite. Si si, parce que faire les courses ou aller au pédiatre ce n'est pas une sortie. Alors, vous allez me dire qu'on peut sortir au parc, en ballade etc... Perso je suis fan dès que je sens de l'air frais et qu'il y a mer ou verdure. Mais combien d'entre nous rêve de boire un verre avec les copines, ou tout simplement de mettre "mute" au square?

-On perd sa libido/il ne vous regarde plus/pas le temps/fatigués. Vous étiez des enragés de la couette (ou autre si consentants)? Attention messieurs, Mme se sent précieuse et fragile, un peu comme le petit être qui dort à côté, attention mesdames certains messieurs sont plus choqués qu'ils ne le laissent paraître par l'accouchement... Tout reviendra. Bon faites une croix sur le "n'importe où n'importe quand" par contre... Rassurez-vous un jour vous serez vieux et libres, ou juste vieux. Et, offrez vous du temps, c'est gratuit (pas la baby-sitter par contre)

-On perd de la quantité et qualité de sommeil. Pas tout le monde bien sur, mais peu de parents dorment jusqu'à 11h le dimanche. Et quand on voit l'humeur du petit dernier quand il n'a pas sa sieste, on comprend que le sommeil est essentiel. Mais le bébé s'en fiche de votre besoin de 8-10h d'affilé, il vous offrira des bouts de nuit, bon prince (notons que je suis un peu mytho car je suis très vernie côté nuit de mes monstres).

-On perd de l'argent. Terriblement matérialiste mais un enfant ça coûte bonbon. Votre compte en banque se remettra à peu près aussi vite que votre ligne...

-On partage TOUT. Zéro intimité, ni aux toilettes ni dans la baignoire. Et il faut donner, de tout tout le temps, quand l'enfant bave devant la dernière part de gateau on lui donne (ici c'est les sushis car crapaud aime autant que moi, et croyez moi c'est dur de m'en délester)

Liste non exaustive. N'hésitez pas à rajouter vos petits sacrifice.

C'est l'amour qu'on leur porte qui permet de leur donner avec sourire et fierté ce qu'on refuserait à n'importe qui d'autre

Publié dans blog maman, réflexion

Commenter cet article