Mon papa

Publié le par Audy Lan

Mon papa

En ce jour, et pas seulement, j'ai eu envie de rendre hommage aux papas.

A ceux qui le sont, ceux qui le deviendront, ceux qui sont partis, les papas de coeur.

Et pour ça, une fois n'est pas coutume j'ai voulu parler de ma vie, de mon père.

J'ai déjà l'immense chance que ce dernier soit vraiment mon père pas juste mon géniteur.

Mon père c'est ce que j'appelle un brave homme, un type bien. Toujours prêt à rendre service, généreux, il pourrait donner sa dernière chemise. Il pense toujours aux autres avant de penser à lui, et quand on lui parle d'un de ses problèmes il répond "moi c'est pas grave". Il se sacrifie toujours pour les siens.

Mon papa à moi a travaillé toute sa vie. Il a subvenu à nos besoins, avec son seul salaire (ou presque). Il n'a jamais été au chomage, il attend la retraite avec impatience. Et malgrè ses horaires compliqués il a toujours pris le temps pour le nous. C'est le genre de papa qui viendra chercher son fils en pleine nuit à la gare, le genre à porter sa fille à Roissy, à accompagner sa femme aux rdvs médicaux... A nous amener à la plage nous baigner alors que lui même déteste ça.

De ce fait c'est un homme fatigué, épuisé. Qui ne s'arrête jamais. C'est l'opposé du fainéant.

Mon papa m'appelait "ma cocotte", pas souvent parce que ma mère déteste les surnoms mais assez pour que je m'en souvienne. Je me sentais spéciale et aimée avec un petit surnom.

C'est un homme qui sait tout faire, du bricolage, du jardinage, des tresses, et surtout qui sait si bien cuisiner.

Coté transmission... Mon papa est un homme stressé, comme je le suis.

Mon père est comme tout les grands calmes réservés, ses colères ou ses peines sont soudaines, violentes et courtes, comme moi...

Il m'a appris le respect de l'environnement, des animaux. Il complexe de ne pas avoir fait d'études mais c'est lui qui m'a montré que ça ne compte en rien dans l'intellect d'une personne, lui le passionné de livres, lui le passionné d'Histoire (de la ville et du monde agricole).

Mon papa c'est celui qui m'a conduit à l'autel.

Il fait partie des gens qui sont génés par les sentiments. Je ne l'ai jamais entendu dire "je t'aime", à tel point que ces mots me paraissent absurde. Mais si ça m'a manqué petite, désormais adulte je vois de l'amour, dans mes souvenirs de quand il me prenait sur ses genoux, dans ses propres souvenirs de nous, dans ses regrets du temps qui passe,dans sa résilience,dans sa voix émue quand je l'ai appelé de la salle d'accouchement et dans son regard quand il s'est penché pour découvrir son petit fils

Mon papa c'est le monsieur à moustache. Mon papa est devenu un jour "papy moustache"

Publié dans personnel, famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valerie 23/09/2016 17:19

Je t’en prie. J’espère que tu publieras d’autres articles sur lui :)

Valerie 16/09/2016 16:05

C’est super que tu partages toujours un lien de complicité avec ton père. Par ailleurs, je dois admettre que ta chronique est très émouvante !

Audy Lan 17/09/2016 14:18

Merci beaucoup

CDFA 20/06/2016 14:24

Wahou !! Les larmes aux yeux, ont sent tout l'amour que tu porte a ton papa dans cet article. Très émouvant et tellement bien écrit.

Audy Lan 20/06/2016 16:35

Merci ❤

Mizzie 19/06/2016 21:55

Pffff tu m'as mis les larmes aux yeux lol... Très bel article en tout cas ;-)

Audy Lan 20/06/2016 16:36

J'aime faire larmoyer les gens lol, c'est mon objectif quotidien. Tze