2 ans...

Publié le par Audy Lan

2 ans...

Voilà G, tu as 2 ans.

Toi mon bébé, ma numérobis, ma beauté, mini monstre, ma princesse bouclées, ma chouchounette...

Déjà... Je te revois encore dans mes bras ce soir du 11 juillet 2014, je te vois surtout l'année dernière à tes 1 ans.

Tu as changé depuis, à la fois pas tant que ça et pourtant tu n'es plus la même.

Déjà cette tignasse qui boucle à l'exception d'une seule mèche, je sais que tu voudras te lisser les cheveux plus tard mais tu es très très jolie, avec tes yeux bleus et tes joues rebondies on dirait une petite poupée. Physiquement ce sont surtout tes cheveux qui ont évolué, tu t'es affiné en même temps que tu as grandi.

Tu portes aussi bien du 2 que du 3 ans, c'est d'ailleurs un grand problème car rien ne te va. De la visite chez le médecin il en ressort que tu mesures 90cm pour 13kg30

Les vrais gros progrès je les dois à ton évolution personnelle.

Déjà la marche, tu marches depuis tes 13 mois, tu refusais de te lâcher plus tôt, et puis un pas, puis 2... Bien sur maintenant tu cours, tu grimpes, tu sautes. Papa t'emmène parfois à l'escalade, tu aimes bien et te débrouilles pas trop mal.

Tu enrichis ton vocabulaire, depuis un mois ou 2 ont peut aisément te parler. Même ton frère tu arrives à l'appeler, on dirait que tu dit "Hodor". Tu formes quelques phrases nominatives et ta parole prouve une nouvelle fois ton sacré tempérament.

Parlons en justement, de tes bouderies mais surtout de ce terrible two qui a commencé à 15 mois et qui a duré, voire dure encore. Parlons des fois où pour un non tu t'es roulée en hurlant sur le sol, de ces fois où en public tu hurlais tout court. Nos passages à la bibliothèque étaient tellement chaotiques que je devais sortir sans te rhabiller, hurlante et te débatant. Du coup, nous n'y allons plus, il faudra retenter ça fait des mois. Il se passait la même aux aires de jeux, et enfin tu acceptes de partir sans trop de difficultés.

Mais parlons aussi de ces fois où je passais 10min à t'attacher dans la voiture parce que tu te cambrais de toutes forces. Et ces fois où tu filais dans la salle de bain boire les shampoings, où tu sors dehors sans autorisation, où tu te bats avec ton frère.

Je n'ai pas peur pour toi, tu es une vraie tigresse, tu frappes ton frère parfois pour te défendre, parfois juste comme ça, parfois tu le dénonce "maman mamaaaan tapé, hodo tapé".

Tu n'as peur de rien, à tes risques et périls. La semaine dernière aux jeux, je calmais le petit que je garde, tu as voulu prendre seule des "marches" espacées, tu es tombée de la structure, tu t'es mordue, tu saignais et en à peine un micro calin tu y es retournée en rigolant.

Tu es une obstinée et une indépendante. Tu détestes te sentir "bébé" alors tu réclames vite à faire les choses seule, depuis une dizaine de jours tu pleures pour t'habiller, tu le fais quasiment seule, tu te débats parfois les 2 jambes dans un seul trou mais malheur à nous si on veut t'aider.

Et, depuis peu de temps tu acceptes enfin d'aller au pot, dimanche on t'a même laissé sans couches, et juste avant le bain ma pauvre tu as voulu aller sur le pot, on t'y a retrouvé mais tu n'avais pas réussi à enlever les différents vêtements que tu portais. On est quand même très fiers.

Les différents progrès se succèdent, vite, très vite...

Tu n'es pas super affectueuse mais tes calins et tes bisous sont passionnés et francs. Quand tu me dis "t'aime" en me tapant du doigt je fonds.

Mon bébé qui n'en est plus un. Ma petite chérieaux joues à bisous. Ma princesse avec qui j'aurais bien voulu dormir comme la première nuit. Ma terreur au regard d'océan.

Ma fille.

Publié dans blog maman, mes-enfants

Commenter cet article

veux pas 12/07/2016 21:38

Quel beau texte... Ça en donne la chair de poule. On voit à quel point tu l'aimes. Bon anniversaire à ta petite tigresse au Coeur tendre