Et leur éducation alors?

Publié le par Audy Lan

Et leur éducation alors?

S'il est un sujet dont je parle peu ou à demi mot sur le blog c'est l'éducation, plus précidément le mode éducatif transmis à nos enfants. Vaste sujet avec tellement de jugements, de débats et de controverse que la plupart du temps je ne dis rien.

Autant pour ne pas vexer, que ne pas être vexée.

Une méthode éducative? Je n'y crois pas, c'est un peu comme pour les régimes, chaque diététicien a sa solution miracle, mais aucune ne marche ou pas longtemps. Bah là, c'est pareil, bon nombre de puer, de psy vont faire des petits livres sur comment faire-ci ou ça, certains sont bien, et d'autres ne font que prêcher des convaincus.

Ces livres, je ne les lis pas. J'ai bien essayé, il y a du vrai et il y a des choses qui ne sont juste pas moi.

Ici,on ne privilégie aucune méthode, rien, juste la liberté.

J'entends partout les mots bienveillance et bientraitance, que c'est la clé d'une éducation réussie et d'un enfant épanoui... Déjà ces mots je les aime pas, cela signifie que si l'on obéit pas soi même à l'une des règles on est malveillant ou maltraitant... C'est absolument horrible de ne serait-ce que le penser; pour soi ou pour les autres. Il est évident que l'on doit être bienveillant et bientraitant avec son enfant, avec chaque enfant, on doit lui souhaiter du positif, on doit tout faire pour qu'il évolue normalement et qu'il se construise de la façon la plus équilibrée possible. Mais honnêteemnt, peu de personne sont totalement équilibrées, c'est ce qui fait d'ailleurs le charme de l'humanité, ceux qui n'ont pas de failles sont terriblement ennuyeux. Les failles existent parce que nos parents font des erreurs, alors bien sur mieux vaut avoir des résurgences qui nous améliorent plutôt qui nous immobilisent (angoisse d'abandon,manque de confiance en soi, en les autres, hé hé youpiiiiiii j'ai les 3!!!!!!!) mais c'est sur des manques, sur des erruers qu'on se construit. C'est grâce à ça qu'on devient de bons parents (en se disnat "je ferais plus/jamais...).

Je suis donc malveillante. Je prône l'évolution individuelle et libre. Je suis pour l'ENV mais contre le "je laisse faire", on est strict, oui. Chacun son ryhtme, surtout chacun son caractère. ça passe ou ça casse. Dès fois ils m'énervent, dès fois j'ai envie de prendre la porte et de les laisser là, alors oui je le dis "j'en ai marre" "tu m'énerve" "je vais me fâcher". Dès fois le ton monte, je ne suis pas les modèles éducatifs parce me contraindre à faire quelque chose d'opposé à ma personnalité me ferait tout bonnement péter un cable. Dès fois, je prends sur moi, un peu, beaucoup, ce sont dans ces moments là où je craque le plus.

Ils corrigent leurs erreurs quand c'est possible, on apprend à dire pardon, dès fois on va au coin, dès fois un jouet est confisqué, pour certains c'est impensable, pour d'autres ce n'est pas suffisant. Je m'adapte, crapaud bondit dès qu'on évoque le coin alors je lui offre souvent une porte de sortie pour excuser son geste et passer à autre chose. Mon but n'est pas qu'il ne fasse pas de bêtises, mais de les accepter et de voir comment leur apprendre les limites (ex: on ne tape pas sa soeur,on ne court pas sur la route). J'ai juste du mal avec les crises publiques, je perçois ça comme de l'humiliation, souvent j'attrape l'enfant et je fuis loin des regards. pour éviter les fameux jugements, un parent ne fait jamais assez bien, s'il dispute il sera jugé dur, s'il ne fait rien, laxiste... Souvent ce sont ces jugements qui entraînent les réactions extrêmes.

C'est ce que je reproche le plus à ces fameuses méthodes, nous ne sommes plus nous, on obéit soi même à des règles, et souvent, là où on ne dit de ne pas juger un enfant on nous pousse à juger les adultes. Mais de quel droit? Peu importe ce qu'on choisit de dire ou faire, tant que l'enfant y trouve son compte, si le parent est en accord avec ses principes l'enfant ne s'en portera que mieux.

Soyez vous-même, le parent parfait n'existe pas, les erreurs vous en ferez, ils en feront aussi, des petites des grosses, tant que vous le faites pour leur bien, pas pour vous, mais pour eux et qu'au bout il y a du dialogue et de l'affection,votre enfant sera épanoui.

Et je suis également convaincue qu'il existe autant d'éducation qu'il existe d'enfant.

Commenter cet article

Trisha 09/11/2016 11:55

C'est difficile de suivre les conseils des gens concernant l’éducation de ses enfants. Après tout, chacun a un caractère différent et je me dis qu'il faut parfois adapter selon le comportement de l'un et de l'autre.