Les voir grandir

Publié le par Audy Lan

Les voir grandir

Les voir grandir c'est forcément une bonne chose, et un privilège.

Il y a de la joie, des progrès et l'avenir qui se dessine. Du positif.

Et en même temps, je ne peux pas m'empêcher de me sentir triste à cette idée, nostalgique et mélancolique. Cette sensation s'imisce de plus en plus depuis peu. C'est évidemment lié aux progrès perpétuels de la chouchounette qui a tout d'une grande, elle a de qui tenir avec son frère en modèle.

C'est une bonne chose, et je favorise cette évolution. Je suis pro-autonomie, ici ils participent à notre vie, ils aident comme ils peuvent, ils se gèrent selon leurs capacités.

Sauf que depuis quelques temps je vois bien qu'ils font tout tout seuls, la chouchounette sait s'habiller depuis quelques temps déjà, elle a été propre si vite, elle parle plutôt bien et raisonne tout aussi bien pour une enfant de 2 ans. Ses phrases me scient, parce que je suis fière, et parce que je suis triste.

Il n'y a pas si longtemps je les tenais dans mes bras, si petits, je les berçais, je leur donnais le sein, je guettais les sourires, les mots, les pas. Ne serait-ce que 6 mois en arrière, ils étaient si déifférents. Il leur reste encore du chemin, encore beaucoup de belles choses à découvrir. Mais au fur et à mesure, ce sera sans moi... Je profite de chaque calin du crapaud comme si c'était le dernier. Un jour, il ne voudra plus, j'aurais toujours envie de le dévorer je pense mais je n'en ferais rien. Un jour les devoirs les occuperont, un jour les copains deviendront leur priorité, puis ils partiront étudier, ils ne reviendront peut-être pas, ils rencontreront quelqu'un et ce sera à leur tour...

On pourrait croire que c'est dans longtemps, mais c'est demain, tout comme c'est hier qu'ils sont venus au monde.

Et bien sur, c'est ainsi que cela doit être, c'est dans ce but là que je les laisse se servir à manger, acheter du pain, se laver, les laisser libre. Ils ne seront pas des Tanguy

Avec un pincement que demain arrive si vite, que je ne profite pas assez d'aujourd'hui.

Mais se taire, les regarder avec amour, les laisser faire et accepter.

Commenter cet article

Semopy 24/11/2016 22:05

Le message d'une mère à sa vie