Jurassic World

Publié le par Audy Lan

Jurassic World

Je ne vais pas tout le temps au ciné mais quand j'y vais c'est que Mr ou moi avons repéré un truc.

Et là c'étais plus que du repérage c'était attendu. Je suis une grande inconditionnelle des premiers volets, j'aime le message global du film (en clair "ne jouons pas avec ce qui nous dépasse") et je rigolais avec le personnage du Dc Malcolm alors j'étais très exigeante.

J'aurais voulu le voir en 3d mais les séances n'étaient pas compatibles avec nos autres projets. Au vu du film en général, je ne sais pas si la 3d apporte quelque chose en plus.

Pour résumer le film, après les évènements dramatiques à l'isla nublar et l'isla sorna le parc a bel et bien été construit, version méga parc d'attraction ultra moderne et ultra capitaliste. Pour attirer plus de visiteurs les gérants du "zoo" (qui sont un brin stupides il faut bien le dire) s'apprêtent à présenter un nouveau dino,une bête qui est en fait une nouvelle race puisque crée en labo. Et patatra, la bestiole est maligne et s'échappe...

Le but est de la rattraper avant qu'elle n'aille boustifailler les touristes. Le but est aussi de contrôler le "vilain militaire" du film qui n'a qu'une idée en tête: utiliser les vélociraptors en extérieur, à croire qu'il n'a pas regardé les premiers films...

Autant vous dire que c'est vite le chaos.

Alors, déjà le casting. Le personnage principal est assez convaincant et attachant. Et de façon générale le film en gagnerait en terme de crédibilité si les personnages féminins n'étaient pas aussi nunuches, difficile de croire que l'une d'elle manage le parc alors qu'elle est à peine capable de réfléchir et n'y connaît visiblement rien en dinosaures... Après c'est une fierté de voir notre Omar Sy dans un blockbuster come ça.

Et, le scénario. C'est sans doute ce sur quoi je suis le plus dubitative, l'histoire prend lentement, s'emballe, ralentit puis en 3 secondes c'est fini. La résolution est à la fois grandiose et un peu facile, un prétexte à faire du grand "effets spéciaux", bref du méga show. Et franchement ça marche, parce que sur le coup j'étais bluffée. Il faut bien avouer que du côté technique il n'y a pas grand chose à redire à la production.

Bilan général: j'ai aimé la première moitié du film et le quart de la fin.

J'ai apprécié les clins d'oeil et rappels des premiers volets.

J'ai trouvé ça intéressant qu'après plusieurs épisodes à présenter les raptors comme les pires monstres ils nous laissent un doute sur leur fonctionnement. C'est d'ailleurs ce que j'ai préféré.

Enfin ce que j'aime c'est qu'à chaque fois cela laisse un message important: il ne faut pas jouer avec la nature. Car on trouve l'idée du film saugrenue mais sympa? Il faut savoir que des chercheurs affirment être en mesure de cloner certains dinosaures, la fiction pourrait vite devenir la réalité, avec probablement les mêmes conséquences. L'Homme n'apprend jamais de ses erreurs, ça aussi c'est le message du film... A méditer

Publié dans blog maman, cinéma, loisirs

Commenter cet article